N°1 De La Franchise Alimentaire

[INTERVIEW] Nos franchisés en formation vous racontent tout !

[INTERVIEW] Nos franchisés en formation vous racontent tout !

Lorsque que vous rejoignez la franchise Carrefour, vous intégrez un programme de formation, celui-ci dure en moyenne deux mois, durant lesquelles vous alternez théorie et pratique.

Ci-dessous le témoigne de Sidi, Anthony et Lucas actuellement en formation dans le magasin école de la région Est.

Vous êtes depuis 4 semaines au magasin école à Nancy. Est-ce que vous pouvez vous présenter ?

S. : Je suis Sidi , j’ai 42 ans, originaire de Nancy. Ca fait 11 ans que je travaille chez Carrefour : d’abord salarié dans un Carrefour City, puis dans un Carrefour Express. C’est ce qui m’a donné envie de prendre à mon tour un magasin. Je vais ouvrir un Carrefour Express à Hagondange, en Moselle.

A. : Moi c’est Anthony, j’ai 42 ans et je suis originaire de Rethel dans les Ardennes. Cela fait 26 ans que je suis dans le groupe Carrefour. Je suis Boucher de métier, j’ai commencé par un apprentissage en boucherie. Ensuite j’ai travaillé pendant 15 ans avec mon père dans des magasins Shopi (NDLR : l’ancêtre de Carrefour Contact), et récemment, j’ai intégré le format Hypermarché de Carrefour à Charleville Mézières puis à Thionville comme Manager Boucherie. Je vais reprendre un Carrefour City à Strasbourg en Location Gérance.

L. : Moi c’est Lucas, j’ai 26 ans et nous avons ce projet de reprendre un magasin en location gérance  avec ma compagne Kelly. Elle a diverses expériences de la grande distribution dans diverses enseignes, et pour ma part, je viens d’un grand groupe, la SNCF, sans expérience de la grande distribution, et nous avions le projet de nous lancer dans un projet entrepreneurial en couple. Nous allons gérer un Carrefour City à Colmar.

Vous êtes la promo du mois d’avril du magasin école de la région Est. Pouvez-vous nous dire ce qu’est un magasin école ?

L. : Cela porte bien son nom car ce sont 2 entités à part qui se regroupent en 1 : il y a la surface de vente sous enseigne Carrefour Contact qui accueille ses clients, et la partie « école », à l’étage, avec les salles de formation. Les 2 font la force du magasin école, puisqu’on peut choisir de venir plus tôt le matin, et faire de la pratique dans le magasin, la journée est dédiée aux formations théoriques, et nous avons également accès à une salle informatique si nous voulons nous entrainer sur le logiciel ou la caisse. Par exemple, nous avons une formation théorique sur les Fruits et Légumes, dès le lendemain, nous pouvons pratiquer sur la surface de vente avec les équipes du magasin. Cela permet de bien se préparer à la reprise de notre futur magasin.

S. : Pour moi, cela a surtout été une Ecole car j’avais déjà de l’expérience terrain. Cela m’a permis de travailler plus en profondeur la partie gestion, réglementation. Nous sommes vraiment formés à tous les aspects en vue de la reprise de notre magasin.

A. : Ici, on apprend les bonnes pratiques et les choses dans les règles de l’Art, pour acquérir de bons réflexes pour notre métier de patron demain.

L. : Nous sommes formés par des professionnels, passionnés par leur métier. On peut citer les conseillers métiers, mais également, Fréderic, le directeur du magasin, qui est notre principal interlocuteur pendant ces 4 semaines. Il a des années de pratique derrière lui, et sait s’appuyer sur son expérience pour animer la formation et la rendre vivante ! Enfin, au magasin école, nous ne sommes pas considérés comme des élèves mais comme de futurs chefs d’entreprise.

Quelles étaient vos attentes en termes de formation en arrivant, et est ce que la formation y a répondu ?

S. : Pour moi, les objectifs sont atteints. Malgré mes années d’expérience, j’ai appris de nouvelles manières de faire qui vont me permettre d’être encore plus efficace demain.

A. : Mes attentes étaient surtout sur le logiciel informatique et les aspects règlementaires.  J’ai obtenu mes réponses !

L. : Pour nous, ne venant pas de la grande distribution, nous avions de grandes attentes, surtout que dans un mois, c’est nous qui serons aux commandes de notre magasin. La formation est très complète : avec de la théorie (gestion de magasin, chiffres, marges, rentabilité…) mais aussi de la pratique (comment bien sélectionner ses fruits et légumes, bien monter son rayon, la règlementation du point chaud, la caisse, comment réussir la prise en main de son magasin en termes de management, etc…). Les différents interlocuteurs ont su nous accompagner jusqu’à ce que l’on maîtrise tous ces points.

Justement, vous n’aviez pas le même niveau d’expérience que vos collègues de formation en arrivant, ce n’est pas perturbant dans la formation ?

L. : Honnêtement, c’était une crainte au démarrage d’être avec des collègues de promo plus expérimenté ! Mais la formation reprend les bases, et tout le monde a pu réviser et/ou apprendre de nouvelles notions.

A. : Au contraire, c’était enrichissant de partager sur les différents points !

Quels sonseils auriez-vous envie de donner à la promotion suivante ? 

L. : de bien se reposer avant ! (rires).  Être acteur de sa formation : Venir tôt et pratiquer sur le terrain, ce n’est pas une obligation, mais cela permet d’assimiler les choses plus vite !

A. : Ne surtout pas avoir peur de poser des questions ! Il vaut mieux les poser ici que se retrouver bête demain dans son magasin. Et je pense qu’il est important de vite mettre en pratique les points vus au magasin école pour prendre tout de suite les bons réflexes.

 S. : Il ne faut pas se mettre la pression. Tout peut s’apprendre, ce n’est pas si compliqué. Et même si on vient de la grande distribution, il y a toujours quelque chose à apprendre.

Comment trouvez vous l'ambiance de la formation ?

(Rires)

A. : L’ambiance était très … enrichissante ! Justement parce que nous venons d’univers très différents. Il y avait énormément d’échanges (à tel point que nous débordions régulièrement sur le timing de la formation) ! Le groupe a vraiment vécu son expérience à fond ! Dès le départ nous nous sommes bien entendus, il y a vraiment une bonne cohésion de groupe !

L. : Avec ma compagne, nous aurions moins bien vécu de faire la formation seuls ! Cette bonne ambiance nous a permis de bien avancer tous ensemble.

S. : La cohésion du groupe a gommé toutes nos différences, d’expérience, d’âge, d’origine,… Nous avons même créé un groupe WhatsApp pour continuer à échanger après les formations ! Et on s’excuse aussi auprès du directeur du magasin école, car je pense que nous l’avons épuisé ! (rires)